Mestashibeau!

| Présenté dans Nature

Si je ferme les yeux et me demande quelle est ma randonnée préférée sur la Côte-de-Beaupré, je vois des « flashes » du sentier Mestashibo : un relief escarpé, la rivière large et tumultueuse, une plage avec du sable fin et blanc, de grands rochers anthracites où se prélasser tel un lézard du Nord et des ponts suspendus qui me donnent un avant-goût d’aventure.

 

Le sentier Mestashibo offre 12,5 km de diversité de terrain. Il relie l’église de Saint-Ferréol-les-Neiges et la chute Jean-Larose, au pied de la station Mont-Sainte-Anne. Le sentier se parcourt dans les deux sens, mais mon option favorite est de laisser une voiture au stationnement de la chute Jean-Larose, puis de partir de l’église de Saint-Ferréol et de marcher en direction du MSA.

La dernière fois que je l’ai arpenté, avec mon amoureux, nous ne disposions que de 2 heures et ne pouvions le parcourir en entier. Car l’excursion complète demande de 3 à 5 heures. Partis de Saint-Ferréol, nous nous sommes rapidement liés d’amitié avec une femme qui marchait seule, amatrice de champignons. Cette passion commune nous a rapprochés et nous sommes devenus guides malgré nous. Grand plaisir de partager ce magnifique coin de chez nous, secret bien gardé, avec une résidente de Toronto.

 

Mestashibo_couple©FlorenceBourg019

 

Un sentier propice aux rencontres, donc, mais aussi aux balades en famille, en solo ou en couple. Idéal aussi pour la course cross-country, en raison de ses roches et racines, de son relief et son dénivelé (260 mètres). Un sentier où il faut être attentif et où il est impossible de s’ennuyer. Il y a moyen de rendre l’excursion le fun pour les enfants (ou les adultes au cœur d’enfant) et de jouer à Indiana Jones : sauts sur les ponts suspendus, cordes et escaliers en bois en font une expérience mouvementée et ludique. On peut inventer mille histoires en chemin et faire plusieurs activités pour que la longue randonnée passe vite : course aux trésors, arrêt pique-nique et même une trempette à la plage.

Comme c’est une rando réputée exigeante en temps et en énergie, les pauses sont à mon avis indispensables ne serait-ce que pour profiter des points de vue superbes. Plusieurs belvédères sont accrochés dans la montagne, offrant une vue sur la rivière Sainte-Anne. On la traverse d’ailleurs à deux reprises sur 70 m : autant d’intermèdes fraîcheur appréciés pour faire le plein d’ions négatifs.

Durant la Grande Virée des couleurs, la période où je trouve que notre région est la plus belle, ces panoramas sont à leur apogée. Mes photos en témoignent! Une lumière argentée fait effet miroir sur la rivière Sainte-Anne et vient se projeter dans le feuillage chatoyant des érables. Un vrai tableau pour amateurs de dessin en nature ou de photo, ou simplement pour le régal des yeux. Sans oublier les autres sens que l’automne vient chatouiller : odeur de champignons, d’écorce, de mousse, feuilles écrasées, envol d’oies blanches et brise fraiche. Pas seulement beau, ce sentier, également vivifiant. Et vous, quelle est votre rando préférée l’automne?

Pour y aller, c’est par ici :

Accès : gratuit et ouvert à l’année.
S’y rendre : Route 138 Est jusqu’à Beaupré. Prenez à gauche pour la route 360 et roulez soit jusqu’à la chute Jean-Larose ou jusqu’à l’église de Saint-Ferréol.
Carte en vente (2 $) à l’accueil du Mont-Sainte-Anne et à l’épicerie de Saint-Ferréol-les-Neiges.
Distance : 12,5 kilomètres.
Dénivelé : 260 mètres.
Durée approx : 3 à 5 h.
Niveau : intermédiaire/avancé.
Signalisation : Transcanadien. Balisage rouge et blanc.

mestachibo.com

 

Florence
Bourg

Mestashibeau!
Florence  Bourg
Son camp de base c'est le MSA depuis plus de 20 ans. Amoureuse des sports de montagne et communicatrice, elle aime écrire et partager ses coups de cœur. Elle a prêté sa plume aux magazines Espaces, VéloMag et Géo Pein air et co-écrit le Guide du plein air au Québec. Sa philosophie? Prendre soin de soi, des autres et de la Nature. Son défi? Te faire voir le MSA sous un angle nouveau.