Un nouveau sentier pour se rafraîchir à Cap-Tourmente!

| Présenté dans Mode de vie

Le Cap-Tourmente s’est fait une cure de jouvence et un nouveau look. On connaît cette réserve nationale de faune, site protégé depuis 1978, pour ses 20 km de sentiers pédestres qui serpentent à travers les marais et ses tapis d’oies blanches en migration au printemps et à l’automne, qui font le bonheur des familles, ornithologues et photographes. On connaît moins le côté aventurier-sportif qu’offre ce nouveau parcours.

Une de mes amies citadines, en manque d’oxygène, m’a retrouvée sur mon territoire – je suis membre du Cap-Tourmente – et, ironiquement, c’est grâce à elle que nous avons découvert ce petit bijou dont j’ignorais l’existence. Le sentier Les Chutes fait 4,8 km aller-retour, ce qui en fait une randonnée facile, réalisable en une demi-journée.

Comme pour le reste du réseau, un effort particulier a été déployé pour que le sentier se fonde dans le milieu ambiant et pour respecter l’intégrité écologique de la réserve. Les escaliers et belvédères d’une teinte de bois naturelle ont été conçus autour des arbres et non l’inverse. Des arbustes ont été plantés pour éviter le ravinement et combler les espaces créés par les travaux d’aménagement.

La marche d’approche sur L’Allée d’ormes nous permet d’observer tranquillement les amateurs de mangeoires à plumes et à poils, puisqu’un petit renard vient y picorer également… Lui aussi a sa carte de membre! L’ascension à flanc de montagne emprunte le même départ que le sentier La Falaise, avec des courbes de niveau assez serrées.

www.canada.ca-945888777824686

À mi-montagne, on découvre une nouvelle fourche et on bifurque à gauche : il reste alors environ 1 km à parcourir avant d’atteindre Les Chutes. C’est ici que le Cap-Tourmente dévoile un tout nouveau style : un large chemin, en grande partie ombragé, mène à une chute divisée en trois paliers, le long de laquelle serpente un immense escalier. Des belvédères y offrent un panorama tantôt sur la chute, tantôt sur le fleuve Saint-Laurent.

Au fur et à mesure que l’on descend l’escalier, une vue spectaculaire s’ouvre sur un, puis deux, puis trois voiles de La Friponne. La source rafraîchissante nous envoie une bonne dose d’ions négatifs et d’arcs-en-ciel.

Pleines d’énergie, nous poussons l’effort (le plaisir!) jusqu’au belvédère du bout de La Falaise où s’impose la pause pique-nique et partage-de-gâteau-au-chocolat-avec-un-groupe-de-parfaites-inconnues. Sur le chemin du retour, on se permet un crochet par La Cédrière, l’un de mes petits préférés, détour qui ravive notre étonnement : dans un espace si condensé, quelle variété d’espèces, de paysages en forêt, montagne ou plaine! Quelle richesse inestimable de biodiversité!

Réalisé au coût de 1,3 M$, ce nouveau sentier Les Chutes apporte une morphologie complètement différente de ce que la Réserve nous avait habitué jusqu’ici. Cette balade nous donne accès à un secteur de la Réserve jusqu’alors invisible…

67348916_461369944647702_8609241144305385472_n

Infos pratiques du site du Gouvernement du Canada
La réserve nationale de faune du Cap-Tourmente est située à Saint-Joachim, à environ 1h (50 km) au nord-est de Québec et à 50 min. de Baie-Saint-Paul. En plus de 20 espèces de canards et d’oies, on dénombre au Cap-Tourmente une dizaine d’espèces d’oiseaux de proie et 30 espèces de parulines.
Durée recommandée d’une visite : de 2 à 4 heures.
Ouverture jusqu’au 27 octobre 2019 tous les jours de 8 h 30 à 17 h (18 h les 12, 13, 14, 19 et 20 octobre).
Pour plus d’information : 418 827-4591 ou ec.captourmente.ec@canada.ca

Florence
Bourg

Florence Bourg
Son quartier général c'est le MSA depuis plus de 20 ans. Amoureuse des sports de montagne et communicatrice, elle aime écrire et partager ses coups de cœur. Elle a prêté sa plume aux magazines Espaces, VéloMag et Géo Pein air et co-écrit le Guide du plein air au Québec. Sa philosophie? Prendre soin de soi, des autres et de la Nature. Son défi? Te faire voir le MSA sous un angle nouveau.